Bienvenue dans le monde des Bettas !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'oodinium

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 16
Date d'inscription : 10/04/2016

MessageSujet: L'oodinium   Dim 17 Avr 2016 - 22:40

L'Oodinium

L’Oodinium (ou oodiniasi) est aussi appelée maladie de la rouille, de velours (velvet) ou de la poussière d’or.

Symptômes:

Il n'est pas facile de repérer l'Oodinium au début de l'infestation, mais on peut remarquer que le corps du poisson est recouvert d'une fine couche "dorée" ou "couleur rouille", un peu comme du velours.

Un poisson contaminé paraîtra malade, affaibli, et évoluera les voiles resserrés, se frottant plus ou moins violemment aux décors.

On remarquera une perte d'appétit, ainsi qu'une perte des couleurs. Le betta sera essoufflé, présentera des difficultés respiratoires, à cause de la destruction de l’épithélium branchial par le parasite, qui réduit la surface d’échange de gaz.

Lorsque la maladie progresse, de petits points blancs-jaunâtres sont visibles sur le poisson.

Pour finir, aux stades les plus avancés, sa peau part en lambeaux.

Un diagnostic précoce donnera plus de chance de sauver le poisson malade.

Betta atteint d'oodinium

Etiologie:
L’Oodinium est due à des parasites de la famille des dinophycées (famille des algues sans chlorophylle). Elle est due à deux espèces de protozoaires flagellés appartenant au genre Piscinoodinium: P. répandue en Europe pillule et P. limneticum répandue en Amérique du Nord.

Piscinoodinium sp. effectue son action parasitaire (de façon violente chez les jeunes, un peu moins chez les adultes qui sont plus résistants) infestant les branchies d’abord, puis la peau, les nageoires, et dans les cas graves peuvent atteindre les yeux. Il se nourrit de l’hôte provoquant la destruction des cellules épithéliales et provoquant ainsi une nécrose chronique, une inflammation, hémorragie et des pertes de tissus. La première défense pour le corps est l’abondante production de mucus et des cellules épithéliales dans une tentative perdue d'avance de régénérer les tissus détruits.

Cette maladie est responsable des plus grandes pertes dans les frais. Il est difficile de sauver les alevins d'un groupe lorsque les dégâts ont commencé.



Traitement:


L'apparition de ce parasite peut être aisément évitée par l'utilisation d'un filtre UV... celui-ci pourra éviter la perte complète d'un frai.



Le traitement du combattant doit débuter rapidement. Plus le poisson est infeste et affaibli, moins le traitement sera efficace.

Sur les sujets plus âgés, l'utilisation du sulfate de cuivre donne de bons résultats, mais devra se faire sans la présence de plantes ou crevettes, sous peine de les voir en prendre un coup.

Le FMC semble aussi être un remède très efficace contre l'Oodinium

Le betta malade devra être séparé, et l'ensemble du matériel utilisé (épuisette, bacs, etc), ainsi que les mains devront être traitées pour éviter de contaminer les autres bacs.
Le manque de lumière aide à lutter contre l'Oodinium, il semble donc utile de ne pas éclairer pendant le toute la durée du traitement.

Le traitement peut s'étaler sur une semaine, en renouvelant partiellement l'eau, pour être sûr de toucher le parasite dans toutes les phases de son cycle.

Monter la température de son bac a 28-29°C permet d'accélérer le cycle du parasite.
Au-dessus de 31-32°C, ou en-dessous de 16°C, l'infestation parasitaire peut être considérablement réduite...mais le poisson n'appréciera peut-être pas!

Certains produits commerciaux spécifiques montrent une réelle efficacité, s'ils sont utilisés dans les bonnes conditions et a bonne posologie.

Après le traitement, faire un changement d’eau de 20-50% et mettre du charbon dans le filtre pendant 48-72 heures (ne pas oublier de le retirer).



Conclusion :

En conclusion, l'Oodinium se traite très bien grâce à un traitement médical à base de cuivre.
Un stérilisateur à UV est conseillé pour se débarrasser des parasites se trouvant dans l'eau, et qui vont donc contaminer les autres hôtes de l'aquarium.

Un bain prolongé de trypoflavine (1 gramme de trypoflavine pour 100 litres d'eau) est possible.

En même temps la température du bac du combattant est élevée à 30° C.

Le sulfate de cuivre (0,3 gramme pour 1000 litres d'eau), ou d'autres sels à base de cuivre, l'hydrochloride de quinine (1,5 grammes pour 1000 litres d'eau), le FMC, représentent aussi d'excellents traitements.

Pendant le traitement, ne pas oublier d'éteindre l'aquarium. Et le plus important, tout doit être traité, materiel, epuisette, bac, et surtout les mains!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bettaworld.forumactif.org
 
L'oodinium
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BettaWorld :: Fiches pratiques / Questions :: Fiches pratiques :: Les maladies-
Sauter vers: