Bienvenue dans le monde des Bettas !
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La columnariose

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Admin


Messages : 16
Date d'inscription : 10/04/2016

MessageSujet: La columnariose   Lun 18 Avr 2016 - 15:28

La columnariose:

Appelée familièrement la Maladie du Guppy, ou érosion de la bouche, la Columnariose est une maladie bactérienne. L'atteinte pouvant être plus ou moins foudroyante, parfois même mortelles en quelques heures et dont le diagnostic n'aura pas eu le temps d'être posé, nous ne parlerons donc ici que des atteintes moins virulentes, pour lesquelles il y a une chance de sauver les poissons atteints.
L'agent responsable est Flavobacterium Columnare (anciennement Flexibaxter columnaris, Bacillus columnaris, Chondrococcus columnaris). C'est un bactérie Gram Négatif aériobie de 8 microns se caractérisant par des mouvements oscillants au microscope.
Maladie fréquente des aquariums communautaires et pouvant décimer un banc en quelques semaines, elle peut aussi toucher les Bettas Splendens maintenus seuls.

Symptômes:


Plus ou moins rapidement, la peau du poisson infecté va se recouvrir d'un voile blanc.

La Columnariose peut se déclarer au niveau de la bouche du poisson ou des nageoires, et se propager plus ou moins rapidement (peut évoluer d'heure en heure dans les formes critiques) sur tout le corps. Cette pathologie est mortelle si elle n'est pas traitée assez rapidement, et peut provoquer des pertes importantes en un jour ou deux.

Au début la peau devient plus claire, des plaques nécrotiques grisâtres jaunâtres apparaissent sur la peau et les branchies, les lames branchiales vont présenter des tâches blanches/jaunes sur leur extrémité distale, puis du mucus s'accumule sur les branchies, la tête et les régions dorsales.


Atteinte sur les branchies vu sur l'autopsie

L'apparition d'un voile blanchâtre, recouvrant les narines, la bouche et parfois la tête entière du poisson, permet d'en faire de diagnostique, à ne pas confondre avec un fungus (qui est un champignon, non une bactérie, et donc dont le traitement sera différent!).
Ce voile blanc peut donc apparaître sur la peau ou les voiles du poisson, ou se limiter à de petites tâches blanches sur la tête du poisson.



L'apparition rapide d'une détresse respiratoire est un signe important pour le diagnostic, elle est due aux lésions branchiales.

Les autres symptômes sont classiques pour des poissons malades, non systématiques et non spécifiques à la Columnariose. Le poisson ne mange plus (anorexique), semble fatigué (léthargique), jusqu'à reposer au fond de l'aquarium et se laisser mourir.

Cela est dû au fait que la bactérie, après avoir atteint la peau, peut passer cette barrière et se disséminer plus profondément dans les organes vitaux du poisson, jusqu'à provoquer des saignements hémorragiques reconnaissables à l'apparition de tâches érythémateuses s'étendant à tout le corps, et causant alors le décès du poisson dans 100% des cas.

Les ulcérations se développent très rapidement (24-48 heures) et les premiers décès peuvent apparaître dans les 72 heures si aucun traitement n'a été mis en place. Il semblerait que plus la température du bac soit élevée, plus la mort puisse survenir rapidement, parfois en quelques heures.
D'ailleurs elle apparaît généralement dans les bacs chauffés au dessus de 23°C, et quasiment jamais dans des eaux inférieures à 15°C.


Décoloration de la peau du poisson

Traitement:


Si le traitement est rapidement mis en place, dès l'apparition des symptômes, les chances de sauver le poisson sont plutôt bonnes.

Sera Baktopur
Un traitement anti-bactérien du commerce est à utiliser le plus rapidement possible : Baktopur de Sera , Furanol de JBL, Aquafuran d'Aquarium Münster semblent les plus efficaces, il faut trouver un antibiotique dont la molécule active est le Nifurpirinol. Cet antibiotique peut suffire s'il est mis en place dans les 24 premières heures. Attention à bien suivre la notice d'utilisation, c'est un médicament antibiotique dont l'utilisation n'est pas anodine, et les effets indésirables ne sont pas négligeables en cas de mauvaise utilisation!

[/url

Si la maladie est plus avancée, le pronostic sera moins bon et il devient plus difficile de trouver une solution... il faudra parfois réfléchir à abréger les souffrances d'un poisson dont la maladie est étendue, le taux de décès atteignant 100% en cas d'atteinte systémique.

[url=http://www.servimg.com/view/19455946/74]


Si la maladie se déclare dans un aquarium communautaire, isoler les poissons malades dans un bac hôpital pour éviter au maximum la propagation de la pathologie et de déséquilibrer l'aquarium. Cependant il n'est pas rare que l'isolement soit inefficace, car trop tardif, et que tous les poissons déclarent la maladie les uns après les autres. Il faut donc effectuer rapidement de grands changements d'eau (environ 50%).

Dans tous les cas, abaisser la température de quelques degrés semble être une bonne solution (passer de 24°C à 21°C le temps du traitement par exemple), si l'espèce traitée le tolère.

Utiliser des feuilles de Catappa à forte dose semble plutôt bénéfique, surtout pour calmer le poisson, renforcer ses défenses, lui apporter un milieu plus propice à sa guérison, mais l'utilisation seule de catappa n'est pas suffisante dans la grande majorité des cas, et il ne faut pas retarder la mise en place du traitement médicamenteux.

Si l'on traite tout le bac avec un antibactérien, il ne faut pas oublier que l'on risque aussi de tuer les bonnes bactéries de l'aquarium, et ainsi de dérégler son équilbre. Certaines personnes préconisent donc de ré-ensemencer le bac avec des bactéries lorsque le médicament a été éliminé (après plusieurs changements d'eau et filtration sur charbon), et surtout de surveiller les nitrites de son aquarium.

Comme toujours, pour éviter l'apparition ou la réapparition de la Columnariose, un entretien irréprochable de son aquarium est indispensable, les causes principales du développement de la maladie étant comme souvent en aquariophilie, un stress, une mauvaise maintenance, une pollution, un manque d'oxygène, un changement brusque de milieu, une mauvaise alimentation...)


Conclusion:


La Columnariose est une maladie assez fréquente touchant les bacs d'eau chaude (>23°C), se caractérisant par l'apparition d'un voile blanchâtre sur la tête, le corps ou les nageoires du poisson, et pouvant se développer plus ou moins rapidement. A ne pas confondre avec une infection fongique dont le traitement est différent.

Pouvant être gravissime, et étant très contagieuse, un isolement et un traitement précoce (sous 24h) par antibiotique dont la molécule active est le Nifurpirinol est indispensable si l'on veut sauver son poisson. Attention à bien suivre les procédures indiquées dans la notice d'utilisation.

Lorsque l'espèce de poisson atteinte le tolère, baisser la température pour passer sous les 23°C semble aider à lutter contre la bactérie.

Un bon entretien du bac est indispensable (comme toujours), le stress, la pollution et une mauvaise maintenance étant en première ligne dans le déclenchement de la maladie.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://bettaworld.forumactif.org
 
La columnariose
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BettaWorld :: Fiches pratiques / Questions :: Fiches pratiques :: Les maladies-
Sauter vers: